Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Accessibilité

Gestion des cours d’eau

Le Pays de Pouzauges est situé à cheval sur deux bassins versants : celui de la Sèvre Nantaise, au nord, et celui du Lay, au sud.

60% du territoire se trouve sur le bassin du Lay ; 40% sur celui de la Sèvre Nantaise.

Un réseau hydrographique important…

Le Pays de Pouzauges est maillé d’un grand nombre d’étangs, de zones humides et de ruisseaux. 402,6 km linéaires de cours d’eau circulent sur son territoire.

Parmi ces cours d’eau, sept sont considérés comme « patrimoniaux » puisqu’identifiés comme « réservoirs biologiques » dans le SDAGE (Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux) Loire Bretagne. Il s’agit des ruisseaux de la Tréquinière, du Gué-Viaud, du Baradeau (ou de la Cacaudière), de la Fontaine-de-Montbail, du Sevreau, du Petit-Lay et du Grand-Lay.

Ces ruisseaux abritent des populations d’une espèce patrimoniale en nette régression générale : l’écrevisse à pattes blanches.

… mais fragile

Ce réseau hydrographique est fragile.

Pour maintenir la qualité de l’eau et protéger les rivières, la Gemapi (Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations) est devenue une compétence des intercommunalités en 2018.

Sur le Pays de Pouzauges, cette compétence a été déléguée aux syndicats de bassins versants : l’Établissement public territorial du bassin (EPTB) de la Sèvre Nantaise et le Syndicat Mixte du bassin du Lay (SMBL).

Ces deux établissements sont chargés de :

  • l’entretien et de l’aménagement des cours d’eau et des plans d’eau,
  • la protection et la restauration des sites, ainsi que des écosystèmes aquatiques, des zones humides et des zones boisées environnantes.

Une taxe Gemapi (ou aquataxe) est prélevée tous les ans par la Communauté de communes et reversée aux deux syndicats de bassins afin de financer l’entretien des cours d’eau.

En 2022, ce sont 2,5 kilomètres de cours d’eau qui ont fait l’objet d’une restauration morphologique (restauration du lit et des méandres, arrachage des espèces invasives telles que la jussie) sur le bassin de la Sèvre Nantaise et 3,6 km sur le bassin du Lay.

Le saviez-vous ?

D’une surface de 125 ha, le lac de Rochereau est la plus grande réserve d’eau potable de la vallée du Grand Lay. Cette retenue d’eau s’étend sur 5 communes, dont trois du Pays de Pouzauges : Chavagnes-les-Redoux, Monsireigne et Tallud-Sainte-Gemme.

Retrouvez aussi...

Inscrivez-vous
à nos newsletters

S'inscrire
Aller au contenu principal